3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 16:10
Croque-butternut
Croque-butternut

Avec le froid et la grisaille qui s'installent, j'ai de plus en plus envie de couleur et de réconfort dans mon assiette. Je vous ai déjà parlé de mon affection pour les curcubitacées, je vous la confirme avec la recette d'aujourd'hui...

 

Je mets de la courge partout en ce moment, dans mes soupes, dans mes pâtes, dans mes cakes, dans mes brioches, jusque dans mes croque-monsieur.

 

Une recette facile pour des jours heureux.

 

__________________________________________________________

 

Pour 4 croque-butternut

 

  • 1 courge Butternut
  • 8 tranches de pain de mie (j'ai utilisé mon pain brioché au potimarron)
  • 2 tranches de jambon fumé
  • Comté
  • Miel (facultatif)
  • Huile d'olive
  • Thym et laurier
  • Cannelle, muscade
  • Sel, poivre

 

Vous l'aurez compris, quand je cuisine, je laisse ma balance au placard et je sors mon pifomètre, on est loin de la pâtisserie.

 

1. Préparez la butternut. Épluchez la courge et coupez la partie haute en tranches. Ouvrez la partie basse et retirez-en les graines. Coupez cette partie en dés.

 

Croque-butternut
Croque-butternut
Croque-butternut

2. Faites cuire la butternut. Préchauffez le four à 180°C. Répartissez les tranches de butternut dans un plat allant au four. Parsemez-les de muscade, de cannelle, de thym, de laurier (des épices et herbes que vous affectionnez) et ajoutez éventuellement du miel. Versez un peu d'huile d'olive. Salez. Enfournez. Veillez à ce que les tranches de butternut restent fermes mais soient néanmoins fondantes. N'hésitez pas à les retourner délicatement durant la cuisson pour qu'elles s'imprègnent des herbes et épices.

Pendant ce temps, faites sauter les dés de butternut dans une poêle avec un peu d'huile d'olive. Salez et poivrez.

Croque-butternut
Croque-butternut

3. Montez les croque-butternut. Prenez une tranche de pain de mie, recouvrez-la de lamelles de comté. Déposez 2 rondelles de butternut cuites au four. Disposez par dessus une 1/2 tranche de jambon. Recouvrez à nouveau avec deux rondelles de butternut. Rajoutez des lamelles de comté et fermez le tout avec une nouvelle tranche de pain de mie. Faites de même avec les autres croque-butternut.

 

Croque-butternut
Croque-butternut
Croque-butternut
Croque-butternut
Croque-butternut
Croque-butternut
Croque-butternut

4. Faites cuire les croque-butternut. Graissez légèrement les plaques à croque. Disposez les croque-butternut dans l'appareil quand il est chaud. Si vous ne possédez pas d'appareil à croque-monsieur, vous pouvez faire cuire vos croque-butternut avec un fer à repasser. Enfermez le croque dans du papier alu et passez le fer chaud dessus.

 

5. Servez et dégustez. Servez les croque-butternut avec une salade de jeunes pousses assaisonnée d'huile d'olive, de vinaigre balsamique et avec les dés de butternut sautés.

 

Croque-butternut

Partager cet article

Published by Saveurs Choc N' Roudoudou
commenter cet article
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 17:06
Panglof (mi-pandoro mi-kouglof) aux marrons glacés
Panglof (mi-pandoro mi-kouglof) aux marrons glacés

"Qu'est-ce que c'est que cette bête-là ?" allez-vous me dire. Minute, papillons, pas d'affolement ni de recherche dans Wikipédia, je vais éclairer vos petites antennes. Cela vous mettra en condition car, pour faire cette recette, il faut être trèèèèès patient ! 

 

Après une expérimentation concluante du kouglof, il y a quelques semaines, j'ai voulu relever un autre défi, réaliser un pandoro. L'envie m'a pris, comme ça, après avoir salivé devant les pandoros (-ri) et les panettones (-ni) d'une épicerie italienne.
Le soir-même, mes mains s'agitaient sur mon clavier, tapant "recette pandoro" sur un premier onglet, puis "achat moule à pandoro" sur un deuxième. La quête-recette était beaucoup plus satisfaisante que la quête-moule. J'ouvrais un troisième onglet en écrivant dans le moteur de recherche stampo per pandoro ("moule à pandoro"). L'ami moteur de recherche à moitié gogole me proposait des moules en silicone et/ou des moules minuscules et/ou des moules peu convaincants (ici, il faut que les moules aient l'air convaincus, sinon on n'en veut pas).
"À la pêche au moule moule moule, je ne veux plus y aller Maman". Après une longue soirée de recherche, je devais m'y résoudre, je n'obtiendrais le moule parfait, suffisamment grand, joliment étoilé que lors d'un voyage en Italie... Adieu mon beau Pandoro, roi de mon cerveau sucré en cette mi-novembre 2014 !


Sauf qu'il n'était pas question que je fasse une croix sur mon objectif à très court terme. Certes, je n'avais pas le moule adéquat et c'était bien malheureux, mais bon sang de bonsoir, ça ne m'empêcherait pas de tester le pandoro.
Lors d'un w-e d'octobre, j'avais trouvé, en Espagne, un moule à kouglof. Tout cela est très logique, oui-oui, et c'est d'ailleurs après que ça se corse (Corse, vous aviez saisi le jeu de mots ahah, bref). L'affaire était conclue, je ferais mon pandoro, dans un moule à kouglof et avec des marrons glacés pour le clin d'oeil à l'Ardèche (là où je suis née). Finalement, l'histoire est plutôt simple.


Après avoir réalisé mon pandoro en forme de kouglof, j'ai pris conscience que si je voulais partager la recette sur le blog, il faudrait lui trouver un titre. Or, je ne me voyais pas intituler mon article "Pandoro qui ressemble à un kouglof, mais qui n'en est pas un et, en plus, il y a des marrons glacés dedans". Le titre de mon blog suffit, cessons les longueurs (dans le texte aussi, je sais, j'essaie). Alors j'ai pensé à la fusion food, au "cronut", notamment, moitié cro-issant, moitié do-nut. Et le panglof venait de naître ! Le clin d'œil à Voltaire et son Pangloss me plaisait ; tout était "pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles".

 

Pour la recette, j'ai suivi la première partie de l'article du blog Beau à la Louche et à partir de l'étape feuilletage, je suis revenue à la méthode que j'applique pour mes brioches feuilletées ou mes viennoiseries en pâte levée feuilletée.

Panglof (mi-pandoro mi-kouglof) aux marrons glacés

_________________________________________________________________________

 

Pour un panglof

 

Le petit levain

  • 15 g de levure de boulanger (fraîche)
  • 60 g d'eau tiède
  • 50 g de farine
  • 10 g de sucre
  • 1 jaune d'œuf

 

Le premier pétrissage

  • 3 g de levure de boulanger (fraîche)
  • 2 c. à s. d'eau tiède
  • Le petit levain préparé juste au-dessus
  • 200 g de farine
  • 1 œuf
  • 30 g de beurre
  • 25 g de sucre

 

Le second pétrissage

  • La pâte obtenue suite au 1er pétrissage
  • 230 g de farine
  • 100 g de sucre
  • 2 œufs
  • 5 g de sel
  • Les graines d'une gousse de vanille fendue en 2 et grattée
     

Le feuilletage et la garniture

  • 140 g de beurre
  • 15 g de cacao non sucré
  • 7 à 8 gros marrons glacés (ou des brisures)
  • Beurre
  • Sucre glace

 

1. Réalisez le petit levain. Dans le bol de votre robot ou dans un cul-de-poule (si vous faites la pâte à la main), faites dissoudre la levure dans l'eau tiède. Ajoutez les autres ingrédients et mélangez bien. Couvrez le petit levain d'un film et laissez pousser une heure dans un endroit tiède et à l'abri des courants d'air jusqu'à ce qu'il ait doublé de volume.

 

2. Effectuez le premier pétrissage. Dans un petit bol, faites dissoudre la levure dans les cuillerées d'eau. Versez la levure dissoute sur le petit levain effectué précédemment. Ajoutez les autres ingrédients par-dessus et pétrissez la pâte pendant une dizaine de minutes à petite vitesse. Filmez et laissez pousser une heure, jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.

 

3. Passez au second pétrissage. Ajoutez les ingrédients du second pétrissage à la pâte obtenue lors du 1er pétrissage. Pétrissez pendant 10 minutes environ, en petite vitesse. Vous obtiendrez une pâte encore collante. Filmez le bol et laissez pousser 1h30, jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume. Après quoi, laissez-la reposer au réfrigérateur 1h minimum et, au mieux, toute une nuit (la pâte sera moins collante).

 

4. Réalisez le feuilletage. Battez le beurre pour le tourage entre deux feuilles de papier sulfurisé. Vous devez obtenir un carré de 0.5 cm d'épaisseur.

Sortez la pâte du frigo, farinez un peu votre plan de travail et étalez la pâte en un grand carré. Posez le carré de beurre en losange sur le grand carré de pâte et repliez les 4 coins de la pâte sur le beurre afin de l'emprisonner (comme une enveloppe).
Étalez soigneusement la pâte face à vous pour obtenir un rectangle tout en longueur (la longueur doit être 3 fois plus grande que la largeur). N'hésitez pas à refariner un peu votre plan de travail. La pâte ne doit jamais coller.
Rabattez le tiers supérieur de la pâte (vers le tiers central), puis recouvrez-le avec le tiers inférieur. Tournez la pâte vers vous pour voir les plis : vous observez 3 couches de pâte. Vous venez d'effectuer un tour simple et vous reprendrez la pâte dans ce sens pour la suite des tours. Filmez la pâte et laissez-la reposer au réfrigérateur 20 à 30 minutes.

Effectuez de la même façon un deuxième tour simple : (les plis du premier tourage face à vous) étalez la pâte tout en longueur, rabattez le tiers supérieur et recouvrez le tout du tiers inférieur. Tournez la pâte, vous venez de faire un deuxième tour simple. Mettez la pâte au frais à nouveau pour 20 à 30 minutes.
Au bout de ce temps, réalisez un dernier tour simple, comme réalisé précédemment et remettez la pâte au frais pour 30 minutes.

 

5. Et déjà enfin, façonnez et garnissez le pandoro. Étalez votre pâte en rectangle (peu importe la taille, tant qu'il vous est possible de le rouler ensuite et qu'il fait, en longueur, le tour de votre moule à kouglof). Saupoudrez ce rectangle de cacao et parsemez-le de gros morceaux de marrons glacés. Roulez le rectangle comme vous le feriez pour un gâteau roulé (faites en sorte que votre rouleau ait une taille homogène sur toute sa longueur). Mettez le rouleau à l'envers, la jointure vers le haut, et badigeonnez tout ce côté de beurre fondu. Prenez-le délicatement et venez le déposer dans le moule à kouglof, jointure vers le bas. Faites se réunir les deux bouts du rouleau. Badigeonnez de beurre et faites en sorte que les deux bouts soient bien réunis.

 

6. Apprêtez et enfournez. Laissez pousser la pâte une dernière fois (à température ambiante, de préférence - une pâte qui pousse lentement est toujours meilleure - ce qui peut être plus long en hiver [jusqu'à 10h] ; les plus pressés pourront utiliser la fonction étuve du four, mais au point où on en est, j'ai envie de dire), jusqu'à ce que la pâte dépasse presque du moule mais reste souple au toucher. 
Préchauffez le four à 165°C. Enfournez pendant 10 minutes à cette température avant de baisser la température à 155°C pour 20 minutes, puis à 150°C pour 15 minutes. N'hésitez pas à surveiller la cuisson et recouvrir le moule d'un papier alu, si le dessus brunit trop.
Laissez entièrement refroidir avant de saupoudrer de sucre glace. Dégustez ! C'est encore meilleur le lendemain !

 

Panglof (mi-pandoro mi-kouglof) aux marrons glacés

Partager cet article

Published by Saveurs Choc N' Roudoudou
commenter cet article

○ Like N' Retweet !

Icone facebook 2Twitter Icon

○ M'écrire

saveurschoc-n-roudoudou@live.fr

À Découvrir

  • Croque-butternut
    Avec le froid et la grisaille qui s'installent, j'ai de plus en plus envie de couleur et de réconfort dans mon assiette. Je vous ai déjà parlé de mon affection pour les curcubitacées, je vous la confirme avec la recette d'aujourd'hui... Je mets de la...
  • Panglof (mi-pandoro mi-kouglof) aux marrons glacés
    "Qu'est-ce que c'est que cette bête-là ?" allez-vous me dire. Minute, papillons, pas d'affolement ni de recherche dans Wikipédia, je vais éclairer vos petites antennes. Cela vous mettra en condition car, pour faire cette recette, il faut être trèèèèès...
  • Pain brioché au potimarron - Toasts forestiers
    J'ai dû l'écrire à plusieurs reprises ici, l'automne est, dans l'assiette, ma saison préférée. Dès les premiers jours d'octobre, mon envie de potiron, de potimarron, de champignons s'éveille. Des idées de recettes par milliers s'illuminent dans ma tête...

○ Envies du moment

○ Je suis ici et là

Pastil Blog

Recettes de Cuisine

Logo 750g

Suivez-moi sur Hellocoton